logo de l'Abeille d'Or

Un apiculteur bio et passionné

Des traitements bio pour préserver la planète

apiculteurL'abeille peut être porteuse de nombreuses maladies, il faut donc intervenir fréquemment. J'utilise des traitements bio aux essences naturelles pour respecter l'environnement.

Par contre je ne peux malheureusement pas affirmer que mon miel est bio à 100 %. En effet, une abeille vole jusqu'à 6 km à la ronde. Tant qu'elle reste près de sa ruche dans mon bois, elle butine "bio", mais si elle sort de ce périmètre, le paysan d'à côté a peut-être fait des traitements chimiques sur son champ.

Quand la terre est polluée, il lui faut 5 ans pour revenir à son état normal.

Les insecticides et les pesticides sont des grands ennemis de l'abeille. On stigmatise parfois le paysan, mais pour être tout à fait juste, n'oublions pas non plus le jardinier du dimanche qui utilise souvent des produits souvent surdosés et très nocifs.

Or l'abeille joue un rôle capital dans l'écosystème par son action de pollinisation. Einstein a d'ailleurs dit "Si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre". C'est peut-être un peu exagéré, mais ce n'est pas si loin de la vérité.

Une passion de 10 ans

apiculteurJe suis devenu apiculteur depuis 10 ans environ grâce à un ami apiculteur de ma ville qui m'a donné envie de faire ce métier. Je suis allé à l'école d'apiculture une année pour apprendre la théorie et je me suis ensuite exercé grâce à un rucher-école du SIARP.

Après ma formation, j'a acheté une ruche, puis 3, puis une quinzaine ainsi qu'un bois pour les installer. J'ai cherché un endroit avec une floraison variée pour récolter à diverses périodes.

Différents miels au fil des mois

Le premier miel que je récolte est le miel de printemps en mai. Tout de suite après vient le miel d'acacia très clair et liquide. Le tilleul suit et en juillet c'est le tour du miel de châtaignier. Le miel toutes fleurs est en dernier.

Il m'est arrivé aussi de faire du miel de carottes, mais c'est un travail harassant car il faut déplacer les ruches dans le département voisin pendant la nuit.

La vie de la ruche

apiculteurUne ruche "forte" compte environ 70 000 habitants, une petite ruche 40 000. Il n'y a qu'une seule reine qui pond environ 2000 à 3000 oeufs par jour.

la rucheFin août, je traite les ruches aux essences naturelles et je les prépare pour l'hivernage. Je fais une visite d'automne pour voir le miel qui leur reste pour passer l'hiver. Dès que les froids arrivent, elles se mettent en grappe pour hiberner.

Aux premiers rayons du soleil elles ressortent et commencent à butiner les fleurs de saules et de noisetier.

En savoir plus sur le métier d'apiculteur